actualités

actualités

en arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales

04 janvier 2022
Recherche
Cet appel à contributions est lancé pour le nº 10/2022 de la revue Synergies Portugal. Date limite d'envoi des propositions de collaboration le 5 mars 2022.

 

L’essor des sciences de la vie et des sciences de l’environnement, la mutation écologique, les crises migratoires, le devenir-artificiel de l’humain, le monopole du capitalisme sur le vivant sont des phénomènes parmi d’autres qui ont mis la vie au centre des inquiétations des sociétés contemporaines. Biotechnologies, vie artificielle, biopolitique, nécropolitique, vie nue, zoé, care/soin, moment du vivant, vitalisation générale des sociétés posthistoriques, humanisme vital, vitalisme critique – autant de vocables qui attestent la prévalence de la vie et du vivant dans nos théories et nos pratiques. Cette tendance s’est intensifiée avec la pandémie de covid 19 qui a mis en évidence la vulnérabilité du vivant humain à cette nouvelle infection zoonosique ainsi que la fragilité de nos institutions, en même temps qu’elle accélérait la médicalisation du social et de la vie quotidienne. Effet et symptôme d’une maladie planétaire qui s’appelle Anthropocène, Sixième Extinction, Grande Accélération ou tout simplement mutation écologique, la maladie respiratoire qui a inauguré la troisième décennie du XXIe siècle a aiguisé notre conscience de l’interdépendance des vivants et de leur destin commun au sein d’un monde qui ne cesse de se resserrer et de multiplier les lieux inhabitables. Comme si la contraction du monde avait comme conséquence l’effritement du chez-soi. Au-delà de leur visée immunologique, les expériences du confinement, de la fermeture des frontières et de la vaccination nous enjoignent plus que jamais à repenser nos modalités d’habiter le monde en termes de cohabitation et ceci depuis la sphère domestique jusqu’à la biosphère en passant par la sphère nationale. Oikos, la maison commune des vivants (humains et non humains, semblables et dissemblables), figure la Terre comme habitation. Mais cette habitation qui, dans sa finitude, reconfigure l’universel en l’en-commun (la coappartenance des vivants, dans la diversité de leurs modes d’existence, au seul monde que nous avons), est-elle stable et durable ? Si la Terre est une maison, alors c’est une maison à réparer inlassablement. Comme le montre l’œuvre d’Anne Simon, la question fondamentale de la proximité des vivants et de leur cohabitation a réactivé le motif husserlien de la Terre-Archè ainsi que le récit de l’Arche de Noé. Image du monde régénéré par une nouvelle alliance entre les humains – entre les humanités, aurait dit Édouard Glissant – et entre les espèces, l’Arche ne manque pas d’évoquer également le confinement, l’immobilisation et l’asphyxie. Entre « pacte de soin » (Achille Mbembe) qui répare le vivant et toxicité écologique et politique, entre « projet d’enveloppement » (Bruno Latour) et entropie du développement, l’Arche, réserve de vie, flotte, secouée par des vents contraires, à la recherche d’une nouvelle localité où accoster et (re)bâtir un autre chez-soi.

 

Modalités de contribution

Les propositions de collaboration (résumés et articles, signés individuellement ou par deux auteurs maximum) seront adressées à l'adresse suivante selon le calendrier ci-dessous.

Les propositions devront inclure les données suivantes : nom, institution de rattachement, axe thématique retenu, titre, résumé, mots-clés (3-5) et une brève notice biobibliographique (200 mots).

L’étude proposée sera inédite et n’aura pas été envoyé à d’autres lieux de publication.

Les articles proposés suivront la politique orthographique précisée dans la politique éditoriale générale de l’éditeur.

 

Calendrier

  • Date limite d’envoi des propositions de collaboration (résumé, 350 mots maximum) : 5 mars 2022
  • Avis du Comité scientifique : 25 mars 2022
  • Date limite d’envoi de l’article (texte intégral) : 15 juin 2022
  • Avis du Comité scientifique : 15 juillet 2022
  • Date limite de remise de l’article (après corrections) : 30 septembre 2022

liens

Fabula