actualités

actualités

en arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales

08 novembre 2022
Recherche
Cet appel à contributions est lancé pour un colloque international qui aura lieu à Clermont-Ferrand du 8 au 10 novembre 2023. Date limite de soumission des propositions de communications le 1er décembre 2022.

 

La littérature de voyage met bien souvent en scène la rencontre d’un ailleurs dont les formes et les manifestations peuvent révéler un contexte naturel, caractérisé par des géographies, des paysages, des environnements auxquels sont attachés des présences spécifiques, humaines, animales et végétales. Elle anticipe même, par son exclusion initiale de l’histoire littéraire (Anne-Gaëlle Weber (dir.), Passerelles. Entre sciences et littératures, Paris, Garnier, 2019), un intérêt contrarié de la littérature pour la nature, intérêt contrarié dont l’écopoétique témoigne à nouveau, au moins en France, puisque ce courant importé des États-Unis s’est heurté à un certain parti pris formaliste antiréférentiel. Si le récit de voyage « participe de la tension inhérente à la définition de la littérature conçue tantôt comme une sphère autonome obéissant à des lois esthétiques ou poétiques, tantôt comme le reflet ou le véhicule d’un certain contexte » (Anne-Gaëlle Weber, « Le récit de voyage et l’émergence de la littérature au tournant des XVIIIe et XIXe siècles », Viatica, n° 7, 2020), il en va de même pour l’écopoétique, elle-même tiraillée entre texte et contexte, entre son attention au poien et son parti pris pour l’oikos.

 

Envoi des propositions : au plus tard pour le 1er décembre 2022

Sur une page : Titre (même provisoire) et bref résumé. Biobliographie et coordonnées électroniques et postales.

À envoyer à : yvan.daniel@uca.fr ; alain.romestaing@uca.fr

 

liens

Fabula