agenda

agenda

colloques, séminaires, expositions...

« La santé des Indépendant.e.s », focus sur la santé du/de la dirigeant.e, de l’entrepreneur.e

La MSHB organise
Journée d'étude

Cette matinale est organisée par le Groupe de Travail Interdisciplinaire « La santé des Indépendant.e.s » le 30 septembre de 9h30 à 12h à la MSHB.

 

9H30-10H : OLIVIER TORRES

Résumé : Olivier TORRES fera la synthèse de 12 années de travaux de l'Observatoire AMAROK sur les spécificités de la santé des dirigeants de PME et entrepreneurs patrimoniaux (commerçants, artisans, professionnels libéraux, agriculteurs...). Il montrera qu'entreprendre est bon pour la santé (salutogenèse entrepreneuriale) mais que c'est également épuisant. D'où la nécessité de prévenir le risque de burnout, ce que fait Amarok depuis plus d'un an avec le dispositif "Amarok e-santé" qui évalue les évènements professionnels stresseurs et satisfacteurs (occupational events theory) tout en dépistant le risque de burnout (échelle de Pines) et le cas échant déclenchant une alerte. En conclusion, il insistera sur le rapport au travail existentialiste des entrepreneurs.

Professeur à l’Université de Montpellier et à Montpellier Business school, Olivier TORRES se revendique « Pmiste », à savoir spécialiste de la PME qui représente en France 10 millions d’emplois, soient l’équivalent des grands groupes et de la fonction publique réunis. En étant responsable de la chaire Santé de dirigeants de PME et des entrepreneurs à l’Université de Montpellier, il a créé en 2009 l’Observatoire Amarok dont l’expertise constitue un éclairage pour les chefs d’entreprises. A l’origine Amarok part de la problématique du suicide patronal pour cheminer vers les facteurs salutogènes du dirigeant, issues de contraintes choisies et non subies sur la base d’études quantitatives sur de grandes cohortes d’indépendant.e.s.

 

10H-10H30 : ANNALISA CASSINI

Résumé : Le genre peut être défini comme un système de normes et représentations qui façonnent les perceptions et les comportements des individus, les relations interpersonnelles et intergroupes jusqu’à la société au sens large. En partant de ce constat, cette présentation commencera par montrer comment le genre a un impact majeur sur la division du travail, sur les formes d’organisation de celui-ci ainsi que sur l’activité même de travail. Nous mettrons par ailleurs en lumière les facteurs psychosociaux et sociologiques qui touchent de manière différentielle les hommes et les femmes au travail et plus particulièrement les indépendant.es et les dirigeant.es. Certains enjeux liés aux politiques RH et de prévention de la santé au travail seront également portés à l’attention du public.

Annalisa Casini est Docteure en sciences psychologiques et est actuellement professeure à l’UCLouvain. Elle fait partie du WORCPsyLab de l’Institut de Recherche en Sciences Psychologiques (IPSY) et elle est Présidente du Centre Interdisciplinaire de Recherche Travail, État et Société (CIRTES). Ses intérêts de recherche portent sur les liens entre genre, travail et bien-être de travailleur·euses, avec un focus particulier sur les métiers dits du care. Elle est par ailleurs co-présidente de Sophia asbl, le réseau belge des études de genre. Elle a publié en 2021, en collaboration avec Vincent Yzerbyt et Isabelle Roskam, l’ouvrage « Les psychologies du genres », paru chez Mardaga.

 

TABLE RONDE ECHANGES-DISCUSSION EN PRESENCE DE :

Elena MAÑERU IZCUE, Fondatrice M180 & Présidente Femmes de Bretagne

Eric CHALLAN BELVAL, Président chez LA FEUILLE D'ERABLE SAS & président de l'UE 35

Tatiana VIOLLE, Directrice Expérience Adhérents, MBA Mutuelle