la MSHB

une unité au service des laboratoires
pour une recherche interdisciplinaire
au cœur des défis sociétaux

Dynamiser la recherche

en arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales

La Maison des sciences de l’homme en Bretagne (MSHB) est une unité de service et de recherche (USR CNRS 3549) qui fédère l’ensemble des laboratoires en arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales (ALL-SHS) du territoire breton.

Créée en 2006 à l’initiative du CNRS et des quatre universités bretonnes, la MSHB fait partie des 22 Maisons des Sciences de l'Homme du Réseau national des MSH (RnMSH).

Lieu animé par des débats qui portent sur les enjeux sociétaux les plus vifs, et des questionnements épistémologiques disciplinaires, ses activités s’adressent aux chercheurs en ALL-SHS appartenant à l’une de ses sept tutelles : CNRS, EHESP, Institut Mines-Télécom Atlantique, université de Bretagne occidentale, université de Bretagne Sud, université de Rennes 1 et université Rennes 2.

Dans le cadre du programme quinquennal 2021-2026, la MSHB a redéfini son identité scientifique en trois axes :  

  • Anthropisation & anthropocène 

  • Identités et transitions européennes 

  • Démocratie, expérimentations et transformations

Ces 3 axes recouvrent les priorités scientifiques des sites universitaires du territoire breton, le nouveau schéma de la stratégie de recherche et d’innovation de la région Bretagne (S3), et les défis sociétaux proposés par les grands opérateurs nationaux et européens.

Ces axes sont irrigués par des enjeux qui mettent en tension les notions d’usage, de pratique, de comportement, de représentation et de controverse. 

 

Pour en savoir plus sur nos activités de recherche, consulter les rapports : 2019 | 2018 | 2017.

Infographie projets

Infographie projets

Missions

Soutenir, structurer, dynamiser et accroître la visibilité de la recherche en arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales

La MSHB a pour mission de développer une recherche collaborative interdisciplinaire. Dans cet objectif, elle soutient la constitution de groupes de travail interdisciplinaires avec un programme d’activités dédiées et labellise des projets de recherche interdisciplinaires.

Ce label scientifique donne droit à un soutien financier ainsi qu’un accès aux services d’accompagnement de la recherche notamment aux plateformes technologiques. La procédure de sélection des projets est effectuée sur la base de plusieurs expertises.

Depuis 2006, plus de 170 projets de recherche ont ainsi reçu l’appui de la MSHB.

L’obtention du label MSHB suppose le respect de la règle des 5 i définie dans la charte des MSH :

Interdisciplinarité : les projets doivent être interdisciplinaires en mobilisant différentes disciplines du champ des arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales mais également en développant les interactions avec d'autres disciplines telles que l'informatique, la médecine...

Interinstitutionnel : ils doivent avoir un potentiel de structuration régionale en mobilisant des équipes de plusieurs institutions.

International : l’orientation vers l’international est vivement souhaitée.

Identité scientifique : les projets doivent s’inscrire dans un des axes de recherche de la MSHB.

Inscription territoriale : le porteur de projet doit être un membre permanent en activité d’un laboratoire SHS breton (enseignant-chercheur, chargé de recherche, directeur de recherche, ingénieur de recherche)

Instances

La vie de la MSHB s’organise autour de 4 grandes instances

comité de pilotage

En fonction des propositions du conseil scientifique, le comité de pilotage est amené à donner un avis sur les orientations stratégiques et scientifiques et plus généralement sur toute question relative à l’organisation générale et au fonctionnement de l’USR.

conseil scientifique

Il est chargé de l'animation scientifique. Il donne des avis, émet des voeux sur son programme d'activité, et veille à l'articulation de la politique scientifique de la MSHB avec celles des institutions partenaires.

comité de labellisation

Il se prononce sur les projets de recherche soumis pour labellisation à la MSHB.

conférence des directeurs d’unités

Elle est consultée sur le programme et les grandes orientations de recherche de la MSHB ainsi que sur son fonctionnement. Elle se réunit une fois par an à l’initiative du directeur de la MSHB.

Collège des pairs

Le collège des pairs est constitué d’une dizaine de membres ayant une connaissance approfondie de la MSHB, et qui sont représentatifs des disciplines et des sites. Ces membres sont notamment d’anciens directeurs ou directeur·trices adjoint·es, d’anciens responsables de pôle, et d’anciens porteurs ou porteuses de projet.

Ce collège témoigne d’une approche transversale des activités scientifiques de la MSHB et d'une vision fine de l’ensemble des axes. Il manifeste aussi  une connaissance de l’écosystème breton de la recherche, y compris du monde non académique de la recherche (innovation sociale et acteurs non académiques), et affirme une ouverture vers l’international. Le collège des pairs joue un rôle d’accompagnement et de représentation de la direction de la MSHB dans des domaines stratégiques (HS3P-Crises, Cybersécurité, etc.). 

Le collège des pairs se réunit au moins deux fois par an et donne des recommandations par écrit au Conseil scientifique pour les projets déposés dans le cadre des campagnes de labellisation. Il peut être invité par le président du Conseil Scientifique à participer aux réunions de ce dernier. Il peut être contacté par les porteurs de projet en cours de procédure pour avoir des conseils sur la pertinence de leur projet par rapport aux thématiques des axes scientifiques. Enfin le collège peut être consulté par la direction de la MSHB sur la pertinence de la constitution d’un groupe de travail au sein de la MSH.

 

Composition

  • Vincent Bernard (Université de Rennes 1 - CReAAH)
  • Agate Dirani (Université Rennes 2 - CREAD)
  • Dominique Frère (Université Bretagne Sud - TEMOS)
  • Julien Fuchs (Université de Bretagne Occidentale - CRBC)
  • Christian Le Bart (Sciences Po - ARENES)
  • Françoise Le Borgne-Uguen (Université de Bretagne Occidentale - LABERS)
  • Marion Lemoine-Schonne (Université de Rennes 1 - IODE)
  • Matthieu Leprince (Université de Bretagne Occidentale - AMURE)
  • Boris Mericskay (Université Rennes 2 - ESO)
  • Estelle Michinov (Université Rennes 2 - LP3C)
  • Frédéric Pugnière-Saavedra (Université Bretagne Sud - PREFics)
  • Claire Visier (Université de Rennes 1 - ARENES)

Équipe

direction

Nicolas Thély

Directeur de la MSHB

Immaculada Fàbregas-Alégret

Directrice adjointe de la MSHB

Françoise Le Borgne-Uguen

Directrice adjointe de la MSHB

Isabelle Ganzetti-Gémin

Secrétaire générale

ingénieures & administratifs

Angélique Mahé

Responsable gestion financière

02 22 51 44 02

Yolande Sambin

Chargée de projets

02 22 51 44 08

Morgane Mignon

Coordinatrice de la plateforme Humanités numériques

02 22 51 44 06

Gwenaëlle Patat

Chargée d'édition de corpus numériques

02 22 51 44 16

Julie Villessèche

Animatrice scientifique et technique

02 22 51 44 15

Florence Daniel

Éditrice

02 98 01 60 38

Anaïs Paly

Éditrice

02 22 51 44 16

Catherine Riéra

Chargée de communication

02 22 51 44 05

Ludivine Guého

Coordinatrice scientifique de la plateforme PEMI

02 23 22 58 54

Laura Leconte

Ingénieure-projet de la plateforme PEMI

Jaidê Rocha-Blaire

Technicienne en informatique & audiovisuel

02 23 22 58 74

Financeurs

La MSHB reçoit le soutien financier du FEDER, de la Région Bretagne et de Rennes Métropole