projets MSHB

projets de recherche

plus de 170 projets labellisés

Anthropisation & anthropocène

LITTÉCRITURE

Recherche sur l’apport de l’écriture créative dans l’enseignement et la recherche. Quelle place pour le sensible dans la perception des changements de nos environnements ?

Responsable scientifique

HCTI
Université de Bretagne Occidentale
Axe ou pôle : Anthropisation & anthropocène
Disciplines : Arts - études théâtrales, Biologie marine, Création littéraire, Didactique, Géographie, Lettres Modernes, Lettres et Humanités, Littérature germanique
Partenaires régionaux : EA 3206 CELLAM | EA 4249 HCTI | LEMAR - CNRS - UBO - IUEM | UMR 6590 ESO
Partenaires internationaux : Université du Québec à Rimouski | Université Laval à Québec (ULAQ)
Partenaires nationaux : UMR 9022 : Héritages : patrimoine/s, culture/s, création/s
Type d'aide :
- Logistique (Réunions du comité de pilotage, visioconférences entre Rennes, Brest et les autres Universités en France et au Québec)
- Ingénierie (Aide à la constitution d'un projet ANR)
- Médiation scientifique (Carnets de recherche)
- Communication (Aide à l'organisation du colloque final, aide à la valorisation de la recherche en lien avec les partenaires : Festivals RESSAC )
- Ressources numériques (Espace partagé entre chercheurs, publication numérique du processus de recherche, et à la réalisation de la revue Motif(s))
- Financier
Durée : 01-09-2021 / 31-08-2023
Mots clés disciplinaires :
Un objet de recherche : l’écriture créative, dans l’enseignement et la recherche Une méthodologie : la recherche-création Explorer le processus créatif de l’intérieur, en créant. L’objet de la recherche se construit dans la recherche, il est tout autant le processus que le produit. 3 terrains d’expérimentation : Brest, Rennes, Rimouski (Québec). Une démarche comparatiste, de part et d’autre de l’Atlantique. Un terrain commun : rives, rivages Un espace sensible, un espace du sensible : sentinelle des impacts anthropiques sur l’environnement, terrain d’expérimentation pour une écriture de l’intime en dialogue avec des discours scientifiques. Un collectif expérimental : Dans chacun des 3 lieux, un groupe de recherche composé d’enseignants-chercheurs-créateurs, d’étudiants et d’artistes. Des sessions de création de plusieurs semaines dans chacun des terrains d’étude (les « ressacs ») entrecoupées de journées réflexives croisées (les « tempêtes de cerveaux »). Une démarche inductive gouvernant tout le projet. Une approche interdisciplinaire : Lettres, arts, création littéraire, didactique, information-communication, géographie, psycho-géographie, sciences de la mer, écologie, philosophie. Des artistes écrivains (poésie, théâtre, essai), créateurs sonores, plasticiens. Des partenariats forts : INSÉAC, Longueur d’ondes, Maison de la Poésie, Festival RESSAC. Domaines de recherche : Écriture créative, arts, littérature, didactique, recherche-création, arts et sciences.